L’interview couture de Nathalie

L’interview couture de Nathalie
25/04/2018 François

Aujourd’hui c’est Nathalie qui répond à nos questions, si vous voulez en savoir sur son parcours de couturière, n’hésitez à lire son blog et suivez là sur Instagram pour voir toutes ses jolies créations.

-Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Nathalie, j’ai tout juste 30 ans. Je suis mariée et maman de deux enfants en bas-âge (un petit garçon né fin 2014 et une petite fille née durant l’été 2016). Je me suis lancée dans la couture sur le tard et toute seule. En Septembre 2015, j’ai acheté ma toute première machine à coudre (une Brother FS40) et depuis… une véritable passion est née ! Ce fut un pari osé car avant cette date, je n’avais encore jamais touché à une machine à coudre de ma vie. D’ailleurs, je ne savais encore pas si la couture me plairait réellement ou pas… Mais voir tout ce qu’il était possible de réaliser avec une machine à coudre me faisait rêver. Lorsque l’on sait coudre, l’on peut presque tout faire ! Des vêtements, des sacs, toutes sortes d’accessoires et même des jouets pour enfant ! Forcément, ça donne envie. Sur le coup, mon mari a pensé à une nouvelle lubie… Mais la couture s’est avérée être un loisir qui me plaît énormément et dans lequel je m’épanouis. J’ai d’abord commencé par confectionner de petites choses pour mon bébé, puis en Avril 2017 je me suis lancée dans la confection de mon tout premier vêtement. J’aime aussi réaliser mes propres sacs et des pochettes… Quelle fierté que de porter quelque-chose que l’on a cousu soi-même !

Parallèlement, je tiens le blog « Cousu by Nath » où je partage toutes mes réalisations et où je propose aussi de temps en temps des tutoriels de couture pour mes lecteurs. Je suis aussi présente sur instagram. Alors si vous voulez voir mes prochaines cousettes, c’est par là-bas qu’il faut me suivre. Vous êtes les bienvenus !

-De quelle réalisation es-tu la plus fière?

Il y a quelque-chose que j’aime tout particulièrement coudre : ce sont les sacs à main. J’ai toujours aimé la maroquinerie alors depuis que j’ai découvert que j’étais capable de coudre des sacs, je trouve naturellement du plaisir à les confectionner moi-même. Les réaliser à mon goût en choisissant les matières, en associant les tissus en fonction de leurs teintes et des imprimés me plaît énormément. Il y en a plusieurs que j’aime et que je porte fièrement : mon sac Java et mon sac Calypso (patrons Sacôtin) en font partie.

-Ton plus grand raté?

L’été dernier, j’ai voulu réaliser un petit haut dont le modèle provenait d’un livre que je venais d’acheter. Sur le papier, il semblait joli comme tout ! C’était une blouse légère avec des manches courtes (à gauche sur la photo ci-dessus). Malheureusement, je n’ai jamais réussi à coudre ces fameuses manches et à obtenir un résultat satisfaisant. Vous visualisez les robes des princesses Disney, avec des manches bien bouffantes ? Eh bien voilà, en gros ça donnait ça ! Je ne pouvais pas porter ce haut tel quel… Résultat : j’ai coupé les manches et il s’est transformé en un débardeur totalement improvisé avec un pli creux sur le devant que je n’ai au final jamais porté car il ne me va pas très bien (il faut être honnête) et ne me plaît pas plus que ça… A tenter pourquoi pas une nouvelle fois l’été prochain maintenant que je me suis un peu améliorée. Ce raté était sans doute dû à mon manque d’expérience dans la confection de vêtements.

-La technique que tu ne maîtrises pas et que tu aimerais dompter?

Coudre des smocks me plairait beaucoup. Je n’ai encore jamais essayé cette technique mais cela me semble d’emblée difficile. J’espère me tromper… Je tenterai peut-être le coup un de ces jours en réalisant une petite robe d’été pour ma fille.

-Le conseil que tu aurais aimé avoir quand tu as débuté?

J’ai appris à coudre toute seule, sans aide. Ma grand-mère maternelle qui coud depuis toujours m’aurait bien volontiers appris des techniques, mais elle vivait hélas trop loin de chez moi (1 000 km nous séparaient à cette époque-là). Je n’ai donc pas reçu de conseils mais de nos jours l’on trouve tout ce qu’il faut sur internet (inspiration, tutoriels…). Je dirais aux débutant(e)s qu’il vaut mieux commencer par des projets simples pour se faire la main et une fois que l’on sait coudre bien droit et que l’on a compris le fonctionnement de sa machine, l’on peut se lancer au fur et à mesure dans des projets de plus en plus compliqués. Si l’on se lance d’emblée dans des projets trop ambitieux, l’on risque de se décourager rapidement… En fait en couture, l’on apprend continuellement au fil de nos réalisations. C’est très enrichissant.

-Les bons plans couture de ta région?

A part un magasin Mondial Tissus qui se trouve à quelques kilomètres de chez moi (près de Chambéry), je ne connais pas beaucoup d’endroits où s’équiper pour pratiquer le loisir de la couture… Il faut dire aussi que j’ai emménagé dans la région il y a quelques mois seulement. Je suis donc une adepte des achats sur internet ! J’ai mes habitudes chez plusieurs boutiques en ligne.

-La matière que tu préfères coudre?

J’adore coudre le simili cuir ! Les sacs que je couds sont toujours confectionnés dans cette matière, pourtant réputée comme difficile à travailler. Personnellement, je ne trouve pas ça compliqué. Je me suis équipée d’un pied teflon et ça passe tout seul. En plus, j’aime énormément le rendu apporté par cette matière épaisse et plutôt classe visuellement.

-Ton indispensable couture, le petit truc qui reste toujours à coté de ta machine?

Je citerais mes différentes paires de ciseaux et mon découd-vite. Ce dernier m’est très utile pour défaire les petites bêtises d’inattention que je peux faire régulièrement… Quant à mes paires de ciseaux, je passais mon temps à les éparpiller et à les chercher durant mes projets. Mon mari m’a alors fixé un aimant au mur sur lequel je viens les suspendre pour les avoir toujours à portée de main. C’est tellement plus pratique !

-Ton coin couture, comment l’as tu aménagé?

C’est assez original, mais j’ai emménagé mon coin couture dans le placard de notre chambre. Cette option a l’avantage de ne pas empiéter sur la surface de la pièce. Nous vivons actuellement dans un petit appartement, alors cette solution s’est logiquement imposée à nous. Nous avons retiré les portes du placard, monté un bureau à l’intérieur, installé des étagères et tout mon matériel y a pris place. C’est mon petit espace rien qu’à moi, un lieu où je me sens très bien.

-Tes projets / résolutions couture pour 2018?

Pour mon anniversaire, mes proches se sont cotisés afin de m’offrir un magnifique cadeau qui m’a fait grand plaisir : une surjeteuse. J’en rêvais ! Cette machine va me permettre de me lancer réellement dans la confection de vêtements, tout en ayant la possibilité d’obtenir des finitions professionnelles. Il va d’abord falloir que j’apprenne à la dompter et ensuite, j’espère pouvoir m’éclater ! Jusqu’à présent je n’ai cousu que des shorts et de petits hauts d’été. J’ai pour projet de confectionner un trench pour l’automne prochain. Rien que ça ! Il y aura de nombreuses pièces à assembler et il faudra réaliser des techniques que je n’ai encore jamais osé tester. Ce sera pour moi un vrai défi !

-Un message pour ceux qui veulent se lancer dans la couture?

Si vous avez envie de vous lancer dans la couture, osez ! Peu importe votre âge, que vous soyez un homme ou une femme ou encore que vous n’ayez personne qui coud dans votre entourage pour vous apprendre… Lorsque l’on veut, on peut ! J’en suis la preuve et je suis loin d’être la seule autodidacte dans ce cas. Je vous rassure, au final coudre est moins difficile qu’il n’y paraît et cela devient vite addictif !

-Ton « coup de cœur » dans les kits Rozyli ?

Si l’on sait que j’aime coudre des sacs, il est donc logique que mon kit Rozyli préféré soit celui du sac à langer polochon. C’est une forme de sac que je n’ai encore jamais cousu. Je suis toujours partante pour découvrir et coudre de nouveaux patrons… J’aime aussi beaucoup le tapis de jeux nomade à colorier que je trouve original et qui serait bien utile pour ranger et transporter les jouets de mes enfants d’une pièce à l’autre.

0 Avis

Laisser une réponse